Les bonnes pratiques pour acheter une voiture d’occasion : Toutes les étapes en 2021

Acheter une voiture d’occasion chez un concessionnaire, un professionnel ou un particulier n’est pas toujours facile. Voici donc quelques conseils et recommandations pour vous aider à acheter et bien choisir le véhicule d’occasion deuxième main que vous souhaitiez, faire un bon choix sans être victime d’une arnaque et les étapes pour bien effectuer les démarches administratives.

N’oubliez pas, comme dans l’immobilier : mieux vaut rater une bonne affaire que faire un mauvais achat.

Les avantages d’acheter une voiture d’occasion

Il est souvent intéressant d’acheter une voiture d’occasion plutôt qu’une voiture neuve. Vous économiserez sur l’assurance, l’immatriculation, les taxes et la dévalorisation, c’est-à-dire la perte de sa valeur au fil du temps. Une voiture neuve perd presque la moitié de sa valeur en revente après moins de 5 ans. Le choix d’une voiture est également logique, car les voitures n’ont jamais été aussi fiables. Il n’est pas rare que certains modèles ne présentent aucun problème pendant plus de 100 000 kilomètres.

retour au menu ↑

1re étape. Définissez votre budget.

En principe, il y’a deux façons d’acheter une voiture occasion : Payer comptant ou contracter un crédit. Si vous payez comptant, l’établissement d’un budget est assez simple. Mais il faut faire attention à ne pas dépenser tout votre budget d’achat. N’oubliez pas de mettre de l’argent de côté pour les éventuelles réparations et entretiens, changement de pneus, amortissement, plaquettes des freins, vidange, etc. cela dépend de l’état de la voiture. Pour faire simple, vous devez demander le cahier d’entretien pour définir le montant à déduire dans votre budget d’achat.

retour au menu ↑

2e étape. Choisissez votre vendeur, particulier ou professionnel.

Le premier avantage d’acheter chez un particulier est le prix, c’est surtout vrai quand il s’agit d’une voiture familiale ou d’un véhicule âgé, difficile à revendre. Si vous avez du temps pour chercher et vous n’êtes pas pressé pour l’achat, mais aussi un peu de connaissances en mécanique et vous voulez faire un bon achat au meilleur prix, optez pour un particulier. Il faut aussi tenir compte que les voitures de plus de 5 ans sont rarement disponibles chez les professionnels de vente d’occasion.

Un professionnel présente aussi beaucoup d’avantages. Les marques et la plupart des professionnels offrent des possibilités de garantie de quelques mois, voire même jusqu’à deux ans de garantie dans certains cas. Il faut vérifier si la garantie est incluse dans le prix d’achat ou une option payante. Chez un pro vous avez aussi la possibilité d’échanger la voiture ou être remboursé selon leurs conditions.

Le deuxième avantage d’acheter une voiture d’occasion chez un pro est le temps. Sur un coup de fil vous trouverez la voiture que vous souhaitez, et conclure toutes les étapes administratives ou contracter un crédit et assurer sa voiture dans la même occasion.

retour au menu ↑

3e étape. Choisissez la bonne voiture en définissant vos besoins.

Réduisez le choix en faisant une liste des caractéristiques indispensables. Ensuite, recherchez des modèles dotés de ces fonctionnalités et équipements. À mesure que vous avancez, établissez une liste de trois modèles de voitures cibles pour faire des recherches plus détaillées. Pour cela, prenez le temps de réfléchir à la façon dont vous comptez utiliser cette voiture. Par exemple, si vous avez une famille, vous aurez besoin de suffisamment de place pour tout le monde et un grand coffre (envisagez par exemple, une familiale 7 places ou SUV 7 places si votre budget le permet). Si la sécurité est une priorité absolue, consultez les tests de collision sur le site : euroncap.com/fr.

Pensez à essayer la voiture soit en concession ou la louer pour une journée, car la plupart des particuliers n’ont pas assez de temps pour vous permettre un long essai.

retour au menu ↑

4e étape : Chercher la voiture occasion

Il y’a deux façons de chercher une voiture d’occasion, en concessions et chez les professionnels ou via les sites d’annonces spécialisés en voitures d’occasion.

Chez un pro vous pouvez voir, vérifier et même essayer plusieurs modèles et offres dans la même visite, c’est le principal avantage de ces garages de vente d’occasion. Dans les sites internet tels que leboncoin.fr/voitures/offres, lacentrale.fr/, etc. vous trouverez les offres de particuliers et aussi ceux des garages et professionnels avec des filtres de recherches qui vous simplifieront votre recherche.

Le site autoscout24.fr/ vous donne l’accès aux offres d’occasion dans toute l’Europe. Si vous pouvez prendre la route pour votre achat, vous pouvez par exemple trouver une meilleure offre d’une Golf ou un autre modèle des marques allemandes en Allemagne.

N’oubliez pas aussi de jeter un coup d’œil dans le Marketplace de Facebook, parfois on y trouve des trésors à de bas prix.

acheter une voiture d'occasion
Autoscout – acheter une voiture d’occasion
retour au menu ↑

 5e étape : Vérifiez d’abord les papiers de la voiture

La carte grise de la voiture d’occasion

La carte grise est la première chose à vérifier, elle représente la carte d’identité de la voiture. Tout d’abord, vérifiez si la carte grise est au nom du vendeur, pour cela, n’hésitez pas à lui demander la carte d’identité nationale ou autres documents officiels qui porte son nom et sa photo. Dans le cas d’un pro, cela n’est pas nécessaire.

La carte grise vous permettra aussi de vérifier l’historique de la voiture sur le portail officiel histovec sur ce lien : https://histovec.interieur.gouv.fr/histovec/home. Cela vous facilitera la tâche si la voiture y est répertoriée (sans que ça soit une garantie). Le site vous donnera accès aux informations suivantes sur le véhicule :

  • Situation administrative du véhicule.
  • Savoir si la voiture est soumise à la procédure de VGE (véhicule gravement endommagé).
  • Origine de la voiture
  • Historique des propriétaires

Dans la carte grise, en plus du numéro d’immatriculation, vous devez vérifier le numéro du châssis. Vous devez faire correspondre LE NUMÉRO DE CHÂSSIS OU LE NUMÉRO DE SÉRIE DU VÉHICULE (VIN) est situé généralement à gauche du pare-brise ou sur le bloc-moteur, etc. avec le numéro dans la carte grise.

Certificat de situation administrative (connu sous le nom de certificat de non-gage et non opposition)

Le CSA fait état de l’existence ou non d’un gage ou d’une opposition au changement du propriétaire d’une voiture occasion. Ce formulaire n’est pas délivré pour une voiture immatriculée à l’étranger. La demande Certificat de situation administrative peut être faite via le service histovec mentionné en haut.

Procès-verbal du contrôle technique

Pour immatriculer une voiture d’occasion de plus de quatre ans, un contrôle technique de moins de six mois est obligatoire. Ce contrôle permet aussi d’avoir une idée sur l’état technique de la voiture… mais vous devez aussi faire d’autres vérifications techniques, à voir dans la suite de l’article.

 Certificat de cession de la voiture d’occasion

C’est le document essentiel qui conclura la vente. Le formulaire doit être rempli par le vendeur et par vous-même. S’il y a plusieurs cotitulaires, chacun doit le signer.

Connu sous le nom 15776*02CERTIFICAT DE CESSION D’UN VÉHICULE D’OCCASION, ce certificat est disponible aussi en ligne via le lien suivant : service-public.fr/simulateur/calcul/15776. Vous pouvez remplir le formulaire en ligne et le télécharger ou télécharger un exemplaire vierge et le compléter de manière manuscrite.

retour au menu ↑

6e étape : Vérifier et inspecter la voiture

Comme mentionnée en haut, le contrôle technique peut vous donner une idée sur l’état de la voiture, mais cela n’est pas suffisant. Le contrôle technique est certes (surtout s’il est récent) vous garantira un minimum de fiabilité surtout pour les défauts à risques ou a vocation environnementale, mais sur les 130 points théoriquement vérifiés, plusieurs anomalies n’impliquent pas l’interdiction de circulation ou nécessitent une contre-visite, il s’agit seulement d’observations sur le rapport.  

Pour plus de sécurité et de tranquillité et pour mieux évaluer la valeur réelle de la voiture, vous devez donc vérifier vous-même la voiture ou faire appel à un professionnel pour inspecter son état.

Même si on vous conseille de passer par un mécanicien pour vérifier les organes de la voiture ; embrayage, boite de vitesse, alternateur, etc. vous pouvez quand même faire une première inspection. Vérifiez d’abord l’état extérieur de la voiture ; toit, base de caisse, etc. Cherchez les défauts d’alignement ou différence de teinte entre les différents panneaux de carrosserie comme les portes, le coffre, etc. pour découvrir d’éventuels signes de réparation que le vendeur doit justifier par une facture qui détaille les réparations faites. Ensuite, jetez un coup d’œil sous le capot pour chercher des pièces manquantes même petites et sans vraie utilité comme les vis, mais elles peuvent vous donner une idée sur la qualité d’entretien et l’historique des réparations ou accidents. Demandez au vendeur de vous donner le cahier d’entretien de la voiture et vérifier la date et le kilométrage de la vidange et des changements des pièces de rechange comme la courroie de distribution, les plaquettes de frein, les pneus, etc.

À l’intérieur, en plus d’inspecter l’état des sièges, des contre-portes et différentes garnitures de la voiture, vérifier le bon fonctionnement de ses équipements et jeter un coup d’œil au compteur pour vérifier le kilométrage et les voyants lumineux du tableau de bord que vous devez avoir une idée sur la signification.

Une fois tout cela est fait, vous devez impérativement essaie et conduire la voiture, n’oubliez pas d’amener votre permis avec vous. Cet essai ne vous permettra pas seulement d’apprécier ou non la voiture, mais il est important pour vraiment savoir son état. Des bruits ou vibrations anormaux peuvent divulguer beaucoup de choses, vérifiez le passage des rapports de la boite à vitesse, l’embrayage, les freins, etc., et n’hésitez pas à foncer le plus fort possible et vérifier qu’il n’y a pas de fumée à l’échappement.

retour au menu ↑

7e étape : Évaluer le prix de la voiture d’occasion.

Le prix d’une voiture d’occasion dépend de plusieurs facteurs : son kilométrage, année de première immatriculation, état général et mécanique, modèle et marque et par la suite la cote de la revente, etc. Plusieurs sites du cote Argus vous donnent une première idée sur la valeur du véhicule gratuitement  (lacentrale.fr/lacote_origine.php, largus.fr/cote/ ).

Si la voiture nécessite des réparations, vaut mieux demander un devis même en ligne avant de négocier le prix. Ce même devis sera une base de négociation pour demander une remise.

Si le vendeur propose une garantie, demandez un écrit pour les conditions.

retour au menu ↑

8ᵉ étape : Les formalités administratives de l’achat d’une voiture d’occasion

Le vendeur de la voiture doit vous remettre 4 documents :

  • La carte grise barrée, portant la mention “vendue le” et signée pour les cartes grises postérieures à juin 2004
  • L’exemplaire de la déclaration de cession (cerfa 15776*01)
  • Le procès-verbal de contrôle technique de moins de six mois.
  • CSA – le certificat de situation administrative

Pour obtenir votre nouvelle carte grise, vous avez besoin en plus de ces documents de :  

Une demande de certificat d’immatriculation (13750*05)
Disponible en ligne sur : https://immatriculation.ants.gouv.fr/Services-associes/Telecharger-un-formulaire-Cerfa

  • Une pièce d’identité en cours de validité 
  • Un justificatif de domicile de moins de 6 mois (quittance de loyer, facture d’électricité, d’eau…) 
  • Attestation d’assurance du véhicule à immatriculer

Ensuite, vous pouvez faire la demande par internet via le site : https://immatriculation.ants.gouv.fr/,  ou vous rendre dans un point d’accueil numérique dans votre préfecture ou sous-préfecture ou passer par un professionnel habilité.

Véhicules d’occasion : 5 conseils pour acheter tranquille – economie.gouv.fr
retour au menu ↑

Conclusion : Ce qu’il faut retenir lors de l’achat d’une voiture d’occasion

Acheter une voiture d’occasion : Les bonnes étapes à suivre

Définissez votre budget

N’oubliez pas de mettre de l’argent de côté pour les éventuelles réparations et entretiens, changement de pneus, amortissement, plaquettes des freins, vidange, etc.

Choisissez votre vendeur, particulier ou professionnel.

Le premier avantage d’acheter chez un particulier est le prix, Un professionnel présente aussi beaucoup d’avantages dont une garantie.

Choisissez la bonne voiture en définissant vos besoins.

Réduisez le choix en faisant une liste des caractéristiques indispensables et établissez ensuite une liste de trois modèles de voitures cibles pour faire des recherches plus détaillées

Chercher la voiture d’occasion

Les sites d’annonces est un bon moyen pour commencer la recherche. Ensuite, envisagez de visiter les garages et concessions..

Vérifiez d’abord les papiers de la voiture

La carte grise d’abord puis vérifiez la situation administrative du véhicule, Savoir si la voiture est soumise à la procédure de VGE (véhicule gravement endommagé), historique des propriétaires..

Vérifier et inspecter la voiture

Pour plus de sécurité et de tranquillité et pour mieux évaluer la valeur réelle de la voiture, vous devez donc vérifier vous-même la voiture ou faire appel à un professionnel pour inspecter son état.

Évaluer le prix de la voiture

Le prix d’une voiture d’occasion dépend de plusieurs facteurs : son kilométrage, année de première immatriculation, état général et mécanique, modèle et marque et par la suite la cote de la revente, etc.

Les formalités administratives

Le vendeur de la voiture doit vous remettre 4 documents :
– La carte grise barrée, portant la mention “vendue le” et signée pour les cartes grises postérieures à juin 2004.
– L’exemplaire de la déclaration de cession (cerfa 15776*01).
– Le procès-verbal de contrôle technique de moins de six mois.
– CSA, le certificat de situation administrative.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Quelle Marque
Logo
Shopping cart